En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités

Lycée Emile Duclaux : un début de vacances studieux pour 58 élèves

Par admin brunet, publié le jeudi 22 octobre 2020 15:41 - Mis à jour le jeudi 22 octobre 2020 15:41
anglais1.jpg
Stage de réussite en mathématiques / Stage intensif de langue anglaise


Après une fin d’année scolaire 2019/2020 marquée par une longue période de
confinement et un début d’année 2020/2021 masqué, 58 élèves ont choisi de revenir au
lycée en ce début de vacances !
Compte tenu du contexte et de la période si particulière que nous vivons, le lycée Emile
Duclaux s’est saisi des dispositifs mis en avant par l’Education Nationale pour permettre aux
élèves volontaires de réduire leurs difficultés ou de se perfectionner.
Tout d’abord, deux « stages réussite » en mathématiques étaient proposés aux élèves de
première et de terminale ayant choisi cette spécialité (stages de 9h sur 3 jours par niveau).
Animés par M. Grenier et M. Rocq, professeurs du lycée, ces stages ont rassemblé 33 élèves.
Sarah, élève de première témoigne : « ce stage m’a été utile pour progresser et m’a fait
réviser ce que j’avais oublié et m’a fait apprendre des choses que je n’avais pas pu voir
pendant le confinement ». Anaëlle ajoute : « ce stage m’a rassuré sur mes compétences en
mathématiques, le travail était plus facile que lorsque nous sommes en groupe entier et cela
m’a permis de me rassurer sur ma capacité à réussir des choses ».
Étaient également proposés deux « stages intensifs » de 6h (2 fois 3h) en anglais. Ces deux
stages ont bénéficié à 25 élèves de tous niveaux, seconde, première et terminale. Ils étaient
animés par une locutrice anglaise installée dans l’Aveyron, Mme Saly Ann Gregson Wiliams.
La taille de ces groupes est limitée à 15 élèves ce qui permet de privilégier l’oral. Léna élève
de seconde indique : « Ce stage est très utile car, du coup, on entend de manière plus
quotidienne l’accent anglais, cela nous aide à libérer la parole parce que on part tous sur un
pied d’égalité. L’oral c’est pas ce que l’on pratique le plus au quotidien. Et, du coup, au cours
du stage les mots viennent tout seuls et c’est beaucoup plus facile ». Yasmine, élève de
terminale conclut : « je me sens vraiment privilégiée d’avoir pu prendre part à ce stage
intensif d’anglais. L’animatrice était une native et on a pu entendre un accent typique.
Comme on n’était que des volontaires, personne ne s’est jugé, c’était vraiment une bonne
ambiance… ».
L’enthousiasme des élèves montre que cette expérience est à renouveler.